Nouveau micrologiciel pour le Fujifilm X-T2.

Micrologiciel

Un nouveau micrologiciel (lire «firmware») a fait son apparition incidemment pour tous les Fujifilm X-T2 de ce monde. Les modifications aux fonctionnalités existantes et les options additionnelles seront nombreuses. Le micrologiciel mérite pleinement son titre de «v 2.0».

Voyez plutôt :


Photographie


Trois RAW au lieu d'un!
Il est maintenant possible de prendre des images en format RAW lors de l'utilisation du «bracketing», et ce, dans tous les types de «bracketing» : exposition, balance des blancs, ISO, plage dynamique, simulation de film et filtres avancés

Une fourchette plus large
Les options du «bracketing» sont étendues, passant de 3 à 9 images, et de +/-2 IL à +/-3 IL.

Des expositions d'un quart d'heure
Le mode «T», limité à 30 secondes, permet maintenant des durées d'exposition programmables jusqu'à 15 minutes.

Accès à deux ISO de plus
Il est devenu possible de sélectionner les ISO étendus de 125 et de 160.

Un accès complet à la plage
Dorénavant, toute la plage d'ISO sera disponible dans le mode «C» («Command»), incluant les ISO étendus.

«Je te reconnais plus rapidement!»
Le X-T2 utilise dorénavant le système de mise au point à détection de phase lors de la recherche de visage, ce qui augmente grandement la réactivité de la fonction.

Plus petit, donc plus précis
Il est possible de choisir une zone de mise au point plus petite lors de la sélection d'une zone unique, ce qui augmentera la précision de la sélection.

Faire deux choses à la fois
Il est maintenant possible de modifier la taille de la zone de mise au point et de la déplacer... en même temps!

L'image, ici & là
Il est maintenant possible de prendre une image à l'aide du viseur électronique et la regarder immédiatement sur l'écran ACL, sans avoir à presser quelque bouton que ce soit, comme on peut le faire sur un boîtier reflex.

Debout ou couché
Les indications utiles à la prise de vue (vitesse d'obturation, ouverture du diaphragme, sensibilité ISO, correction d'exposition, etc.) suivent l'orientation du boîtier (à la verticale ou à l'horizontale).

Un autofocus qui sait s'adapter
Il est possible de faire des choix différents au niveau du système de mise au point, selon que l'appareil est tenu à la verticale ou à l'horizontale.

Prise de possession
On peut dorénavant inscrire dans l'EXIF de chacun des fichiers les informations de copyright que l'on trouve pertinentes.

Désactivation
La roulette de commande peut être mise à OFF, afin d'éviter d'effectuer des réglages involontairement.

On limite la descente
Lorsque l'appareil a à décider de lui-même de la bonne vitesse d'obturation à utiliser, il limite son choix en fonction de la longueur focale utilisée, afin de limiter le flou de bouger.

La mise au point continue... plus continue
La mise à jour réduit le temps de recherche du sujet dans le mode AF-C, ce qui en facilitera le suivi.

Un affichage double constant
Sur demande, il est possible d'afficher le double affichage et ce, même si le déclencheur est pressé et maintenu à mi-course.

Un baptême!
Il devient possible de renommer chacun des jeux de réglages, qui ont pour nom en ce moment, 1, 2, 3, 4, 5, 6 & 7.

Une voix pour se rappeler
Il a maintenant la possibilité d'enregistrer de courts mémos vocaux (d'un maximum de 30 secondes) dans le mode « revue».

Pas de carte, pas de photo!
Une option dans les menus empêche l'appareil de déclencher si aucune carte de mémoire n'est insérée dans les compartiments.


Vidéo


Une séquence vidéo plus ou moins sensible
On peut changer la sensibilité ISO pendant le tournage de séquences vidéo.

Un histogramme qui brille par sa présence
Toujours dans le cas de prise de séquences vidéo, l'histogramme peut être affiché en permanence.

Passer de l'un à l'autre
Pendant l'enregistrement de séquences vidéo, il est possible de passer sans problème de l'écran ACL au viseur électronique.

Réacquisition de la cible
Sur simple pression du déclencheur à mi-course ou du bouton «AF-ON», le X-T2 effectue de nouveau la mise au point pendant un enregistrement vidéo.

Une limite plus basse
L'ajustement du gain du microphone externe descend maintenant à -12 dB (de -12 dB à 20 dB), ce qui permet de réduire le bruit «blanc» lorsqu'un microphone possédant une pré-amplification est branché.



Fujifilm.ca
© Jean-François Landry 2019