Un nouvel iMac.

iMac
Hé oui, il le fallait.

Avec l'arrivée du EOS 5D dans ma vie, et ses fichiers RAW de 12 à 14 Mo l'image, il me fallait réagir. Il se devait d'apparaître sur mon bureau un nouvel iMac, plus performant. Après maintes triturations (« laptop » ou « desktop »?), j'ai opté pour un iMac 24" (processeur Intel à 2 coeurs, cadencé à 2.8 GHz), augmenté la mémoire vive à 4 Go, et complété le tout d'un disque dur Externe LaCie de 1.0 téraoctet, pour sauvegarder tout mon univers (ce qui est un jeu d'enfant avec le nouveau logiciel « Time Machine » d'Apple). Et la bebitte est réellement impressionnante! Plus aucune attente lors de l'ouverture d'une image. une vitesse d'exportation des fichiers très rapide... Je suis aux anges...

J'utilise dorénavant la nouvelle version du logiciel d'Apple « Aperture 2.0 » pour classifier mes images (je possède une banque de près de 11 000 photos) et effectuer les retouches mineures (je retourne vers Photoshop CS3 dès qu'elles sortent du sempiternel « Balance des blancs / Correction de la luminosité / Rognage »). Il reste encore à Apple plusieurs choses à régler, à peaufiner, mais comme je suis un pur et dur d'Apple, je vais m'accrocher et me faire fouetter par les vagues en criant à Lightroom : « C'est fini entre nous... Terminé. Hasta la vista, baby! ».

Croyez-vous qu'il soit possible de tomber amoureux d'un ordinateur?
Et si « oui », est-ce que vous connaîtriez l'adresse d'un bon psy?
© Jean-François Landry 2019