Canon EOS 5D...

CanonEOS5D
Voilà. C'est fait. Un Canon EOS 5D vient de faire son entrée dans mon sac fourre-tout.

C'est le boîtier idéal pour ce que je fais professionnellement : de la photographie de théâtre.

Un capteur plein format (enfin!), donc une tonne d'avantages, dont : un plus grand nombre de pixels (je passe de 8 Mpx à 12,7 Mpx) et de plus grands photosites (donc une plus grande sensibilité à la lumière et une diminution du bruit).

Le facteur de multiplication ne s'appliquant plus, mon objectif EF 70-200mm f/2,8L USM redevient ce qu'il est (monté sur un EOS 20D, il s'était transformé en 112-320mm f/2,8, un peu trop puissante dans une salle de spectacle). Idem pour mon 24-70mm f/2,8L qui était devenu un 38-112mm! Je récupère donc un beau grand angle.

L'interface est la même que celle à laquelle j'étais habituée sur le Canon EOS 20D, le système de mise au point réagit de façon identique, ainsi que le système d'exposition, du moins, lors les premiers tests auxquels je l'ai soumis.

Donc, un bon choix, sans inconvénient.

J'ai revendu mon EOS 20D et mon objectif EF-S 10-22mm (à grand regret) devenu incompatible avec le EOS 5D, mais dès que je le pourrai, je mettrai la main sur une 17-40mm f/4,0L USM, pour retrouver ce grand-angle que j'affectionne particulièrement.

Premier essai sur le terrain : lundi le 29 octobre, « Matroni et moi », une pièce au Théâtre de la Bordée. Une partie de plaisir en perspective!
© Jean-François Landry 2019